Mots Contraints 27/09/18


Billet iodé


Le pays du Léon.
Ça ne s’invente pas.
Après presque 50 ans de vie parisienne, j’y pose mes valises, sans regret et comme un enfant qui regarde émerveillé un nouvel univers.
Ici, mes collaborateurs pratiquent le surf au Minou sur la pose méridienne et parlent bateau et coins à champignons le matin. Mon esprit déplacé me fait y voir des situations graveleuses mais je me dis que ça finira peut-être par me passer.
Ou pas.
C’est un pays où l’on croise des phoques quand on part en mer.
(Je vais finir par ne voir que l’animal…).
Mais aussi des dauphins.
Ce pays est loin de tout, et quand on arrive au panneau « Bienvenue en Bretagne », il vous faut encore pousser 250 kms plus à l’ouest.
C’est un pays qui se mérite.

Les amateurs de pêche à pied y trouveront (entre autres) du bouquet (s’ils sont persévérants), du tourteau (appelé aussi dormeur), des étrilles (dont la chair est pour moi un truc qui confère au divin), et de l’araignée.

A propos de cette dernière, je crâne parce que j’ai appris à trouver dans la carapace, derrière les yeux, une partie charnue délicieuse et cachée. Le geste pour la sortir a quelque chose de très sensuel, voire d’un peu indécent.


Allez, Kenavo les amis !

Commentaires

Articles les plus consultés